On dirait que c'est la nuit

Création collective

Création au Glob Théâtre à Bordeaux du 10 au 12 janvier 2006

Avec :
Le musicien 1 : Frédéric Jouveaux
Le musicien 2 : Arnaud Rouanet
La Danseuse 1 : Lauriane Chamming’s
La Danseuse 2 : Céline Kerrec

Scénographie : Alain Chaniot
Composition musicale : Arnaud Rouanet et Frédéric Jouveaux
Sculpture : Myriam Rueff
Peinture : Sophie Orlicki
Construction : Patrick Nitaro
Création lumière : Éric Buna


On dirait que c’est la nuit, c’est avant le désir commun de plusieurs artistes aux horizons et aux pratiques diverses de se réunir et de se rencontrer autour d’un projet de création original sur le principe des arts mêlés.
Deux artistes plasticiennes et un metteur en scène sont à l’initiative de ce projet. En effet, Myriam Rueff, Sophie Orlicki et Alain Chaniot ont déjà vécu ensemble ce type d’expérience où des pratiques artistiques différentes se confrontent, se côtoient, se parlent et s’entremêlent au service d’une création collective. Lauriane Chamming’s était elle aussi de la partie à l’époque pour l’unique représentation d’un spectacle, alors intitulé Zig-zag.

Pour On dirait que c’est la nuit, une deuxième danseuse (Céline Kerrec) les a rejoints. Puis, les musiciens Arnaud Rouanet (saxophone) et Frédéric Jouveaux (percussions) ont été sollicités pour ce projet autour du thème de la nuit. Ce travail, pensé pour et avec un public d’enfants, a fait l’objet de deux représentations publiques qui ont été données en cours de processus de création lors de la fête de la danse à Beychac-et-Caillau le samedi 18 et le dimanche 19 juin 2005.

 

« On dirait que c’est la nuit »… 

On dirait que c’est l’heure d’aller se coucher et d’aller dormir… Qu’est-ce qui se joue à cet instant fugace où l’enfant s’apprête à rejoindre les bras de Morphée ? Quels sont ses rêves à venir ? Ou au contraire, quelles sont ses craintes ? Quelles sont les angoisses qui se dissimulent là, dans la solitude de la chambre obscure ? Quels fantasmes et quelles créatures fantastiques se tapissent sous l’épaisseur du lit ? Ce sont là quelques-unes unes des questions qui ont été expérimentées lors du travail et qui ont fourni la matière préalable au spectacle final.

Une des spécificités de ce projet tient dans le fait que chacune des semaines de résidence a donné lieu à l’ouverture d’ateliers de pratique artistique pour les enfants de l’école et du Centre de Loisir, sous l’égide de l’association culturelle locale « REBECA ». Les artistes présents ont animé ces ateliers dont les objectifs principaux étaient, d’une part, d’intégrer les enfants au processus de création en expérimentant un certain nombre de propositions liées au spectacle, et d’autre part, d’aboutir à une petite réalisation que les enfants ont présentée au public lors de la fête de la danse en juin 2005.

La Compagnie du SI reçoit le soutien du Conseil Départemental de la Gironde, du Conseil Régional d'Aquitaine et du Ministère de la Culture et de la Communication
Association loi 1901 - SIRET 401 448 436 000 48 - Code APE 9001 Z