Les danseurs de l'aube


Le roman

Europe centrale - Années trente. Après avoir fui la révolution russe, les jumeaux Sylvin et Maria Rubinstein se découvrent un talent fulgurant pour le flamenco. Très vite, Varsovie, Berlin et même New York sont à leurs pieds. Lorsque le Continent sombre dans la guerre, les danseurs sont séparés, et Maria disparaît. Pour venger sa soeur tant aimée, Sylvin ira jusqu’à se glisser dans la peau d’une femme. Et c’est ainsi travesti qu’il s’engage dans la Résistance pour lutter contre les nazis.


Hambourg - 2017. Lukas, jeune homme à l’identité trouble, rencontre la sulfureuse Iva sur la scène où Sylvin dansait autrefois. Fuyant leur passé, ils partent à leur tour en road-trip dans l’Europe interlope. Au fil des cabarets, leur flamenco incandescent et métissé enflamme les passions. Mais il suscite, aussi, la violence et l’intolérance. 

À près d’un siècle de distance, Marie Charrel retrace le destin d’artistes épris de liberté, rattrapés par la folie du monde. Mais prêts à se battre jusqu’au bout pour défendre qui ils sont.

La lecture musicale

Nous avons choisi de faire découvrir l’histoire de Sylvin Rubinstein à travers l’adoration et la quête identitaire de Lukas, jeune danseur androgyne qui décide de partir aveuglément sur les traces de son idole. Lukas embarque dans ses recherches la fascinante danseuse Iva. Ensemble, cherchant obstinément les pas de Sylvin, mêlant l’antique et le moderne, ils vont danser un flamenco incandescent, au départ d’Hambourg, où se tient le G20 en 2017, jusqu’à Grenade, berceau du flamenco.

La composition musicale, électroacoustique et électronique, accompagnera la lecture, mêlant les échos du flamenco des années 40, aux sonorités plus contemporaines des scènes avant-gardistes européennes des années 70 et du milieu queer. Tout comme chez les quatre personnages du roman, aucune volonté iconoclaste dans ces va-et-vient : juste une identité, une intention artistique qui se cherche, avec pour point de départ un imaginaire flamenco teinté de distance, loin de Cordoue, loin de la guerre.

 

 

LECTURE MUSICALE
DURÉE : 1 h 

AVEC : Alain Chaniot (lecture) et Jean-Philippe Tomasini (table sonorisée et MAO)

CONCEPTION : Alain Chaniot
DIRECTION D'ACTEUR : Jean-Marie Broucaret
CRÉATION MUSICALE ET SONORE : Érik Baron
CRÉATION LUMIÈRE ET RÉGIE : Yannick Anché
RÉGIE LUMIÈRE ET SON : Alain Unternher

D’APRÈS : Les danseurs de l'aube, Marie Charrel, Éditions de l'Observatoire, 2021

Création réalisée en partenariat avec le Festival International Arte Flamenco de Mont-de-Marsan

 

Photos : Laurent Guitou

La Compagnie du SI reçoit le soutien du Conseil Départemental de la Gironde, du Conseil Régional d'Aquitaine et du Ministère de la Culture et de la Communication
Association loi 1901 - SIRET 401 448 436 000 48 - Code APE 9001 Z